HXZA, CHINE

Pouvez-vous nous parler de HXZA et de ses activités ?

HXZA est le premier fournisseur chinois de solutions de sécurité et de gestion des risques dans des environnements complexes à travers le monde. Notre entreprise privée, qui compte plus de 21 000 employés, fournit des services spécialisés axés sur le client afin de protéger ses biens et son personnel en mettant en œuvre des stratégies d’atténuation des menaces sur mesure qui simplifient simultanément les opérations et renforcent la posture de sécurité, tout en réduisant les coûts et en créant une marque responsable.

Les services de base comprennent la sécurité maritime armée, la réponse K&R, la protection des cadres, la sécurité statique des sites, la formation, l’évaluation des risques et l’intégration des technologies de sécurité.

Le groupe d’entreprises HXZA a été fondé en 2004 par M. Weihong Yin, un homme d’affaires prospère possédant une vaste expérience à l’intersection de la sécurité et du commerce. En tant que PDG, M. Yin apporte une perspective unique sur la qualité, le service à la clientèle et les solutions de protection, ayant créé pour cette entreprise une réputation d’intégrité et de confiance de renommée internationale à un niveau inégalé en Asie.

Depuis sa création, la société a été continuellement reconnue comme une marque leader dans l’industrie de la sécurité en Chine et mondialement connue pour sa responsabilité sociale, son innovation, sa conformité totale et son assurance qualité.

Pourquoi est-il important pour HXZA de rejoindre ICoCA et d’obtenir la certification ICoCA ?

La direction de HXZA a soutenu l’harmonisation mondiale des normes de qualité et l’application universelle de la législation sur les droits de l’homme dans le secteur de la sécurité privée depuis la création de la société. C’est pourquoi HXZA a été motivée pour devenir membre fondateur de ICoCA dès la création de l’association.

L’accent mis par l’entreprise sur la qualité se traduit par de nombreuses premières, notamment le fait d’être la première entreprise en Asie à recevoir la certification ISO 28007 et ICoCA et la première en Chine à entreprendre un audit pour les normes ISO 18788 et PSC-1.

HXZA s’efforce constamment d’améliorer la qualité des services de l’entreprise, de promouvoir une marque responsable et d’être une véritable force du bien, en créant des impacts discrets mais positifs dans les régions sensibles où nous opérons. Il n’y a pas de meilleur moyen de démontrer cet engagement aux clients et aux autorités compétentes que la certification ICoCA, qui offre une véritable reconnaissance indépendante et un examen de nos systèmes de gestion au-delà des normes ISO pour inclure la RSE et le respect des droits de l’homme.

Cela est particulièrement important lorsque nous opérons dans des environnements commerciaux sensibles en Asie et en Afrique (nos principaux marchés cibles) et pour prouver que nous offrons un service de niveau supérieur à celui de nos concurrents.

 

Comment le secteur de la sécurité privée se développe-t-il en Chine et quel rôle ICoCA pourrait-elle jouer pour garantir une sécurité responsable des sociétés de sécurité privées chinoises ?

Le secteur de la sécurité privée en Chine est énorme. Il y a des milliers de CSP enregistrés en Chine et plus de cinq millions d’agents de sécurité. Outre HXZA, il existe plusieurs autres CSP chinois sophistiqués opérant à l’étranger.

Ces sociétés opèrent toutes à différents niveaux de prestation de services, et le gouvernement chinois, tant au niveau national que provincial, a mis en place plusieurs systèmes de certification différents et en lancera de nouveaux prochainement. Si ces programmes ont permis de mettre un peu d’ordre dans une industrie par ailleurs peu maniable, il reste une marge d’amélioration importante, qui pourrait prendre la forme d’une certification indépendante dans le cadre d’une initiative multipartite comme ICoCA, qui encourage l’intégration du respect des droits de l’homme dans l’examen des opérations ou de la gestion.

Ainsi, alors que les normes provinciales et nationales en Chine peuvent fixer les seuils minimums obligatoires pour qu’un CSP puisse fonctionner, ICoCA pourrait servir de norme maximale volontaire plus élevée pour les meilleures entreprises, comme HXZA, afin de prouver leur position de leader sur le marché et de refléter leur réelle capacité à fournir des services sophistiqués dans des environnements complexes à l’échelle mondiale, notamment en ce qui concerne la RSE et les droits de l’homme.

En outre, si l’on examine les fonctions des OC en Chine uniquement pour les audits ISO, il est évident que le marché est pour le moins compliqué, car malheureusement, certaines OC locales opèrent de manière peu scrupuleuse. Si l’accréditation UKAS est disponible pour les échelons supérieurs du marché où HXZA est actif, elle n’est pas accessible pour de nombreux petits CSP en raison de barrières linguistiques ou commerciales ainsi que d’un manque de sensibilisation aux avantages. ICoCA pourrait jouer un rôle en tant que seconde paire d’yeux pour examiner de manière indépendante les systèmes de gestion en mettant l’accent sur la RSE et les droits de l’homme, au-delà de l’audit ISO standard effectué par les OC locaux. Cela permettrait de résoudre le problème des CSP qui reçoivent une certification en échange d’un simple paiement ou de faveurs fondées sur des relations personnelles. La nature neutre et indépendante de ICoCA et les contrôles internes qui en découlent en tant qu’initiative multipartite formellement structurée comme une association suisse à but non lucratif peuvent être très appropriés et attrayants sur le marché chinois.

 

Comment les entreprises chinoises peuvent-elles être encouragées à promouvoir une sécurité responsable dans leurs chaînes d’approvisionnement en passant des contrats avec des entreprises membres de ICoCA ?

Un mot : éducation. Les entreprises clientes chinoises, ainsi que leurs homologues internationales, doivent être informées des avantages de l’adhésion à ICoCA. C’est particulièrement le cas pour les entreprises cotées en bourse et les entreprises d’État, qui peuvent avoir une tolérance au risque plus faible sur l’ensemble du spectre de la sécurité. Malheureusement, on néglige souvent le risque juridique et le risque de réputation du client lorsqu’il passe un contrat de services de sécurité, notamment en ce qui concerne les possibilités de violations des droits de l’homme qui sont trop fréquentes dans le secteur de la sécurité.

Bien que le risque de violations ne puisse jamais être totalement éliminé, il peut être géré professionnellement et la certification ICoCA des PSC peut rassurer les clients, leurs investisseurs et les autres parties prenantes à cet égard, en démontrant que le PSC dispose d’un système de gestion examiné et approuvé conçu pour minimiser la probabilité d’une transgression des droits de l’homme, que l’entreprise peut répondre de manière appropriée à tout incident ou transgression dans le cas peu probable où cela se produirait, et surtout réaffirmer une attention constante aux droits de l’homme dans toute l’empreinte opérationnelle du PSC, de la suite du PDG à chaque poste sur le terrain.

 

HXZA est actuellement la seule société de sécurité maritime à détenir la certification ICoCA, pourquoi est-il important d’élever les normes dans le secteur maritime ?

Le secteur de la sécurité maritime a connu une véritable course à la baisse. En raison de la chute des prix et de la compression des marges, la qualité a malheureusement chuté dans ce secteur de niche au cours des dernières années. L’obtention de la certification ICoCA pour la prestation de services spécifiques, à savoir la fourniture de services de sécurité maritime dans le golfe d’Aden, sur la côte est de l’Afrique et dans l’océan Indien, est une étape importante pour l’entreprise, car nous continuons à maintenir les normes élevées attendues par nos clients.

En tant que plus grand fournisseur de services de sécurité maritime de Chine, détenant une part majoritaire du marché chinois, HXZA a cherché à différencier notre niveau de service de celui de la concurrence et à prouver que nous ne sommes pas seulement leader en termes de quantité, mais que nous sommes totalement engagés dans la qualité. La norme ISO 28007, désormais considérée comme la norme minimale obligatoire omniprésente dans ce secteur, n’a pas suffi à satisfaire l’appétit insatiable de conformité des principaux clients internationaux en raison de la nature unique de notre travail. La certification ICoCA, cependant, apporte à nos clients la preuve tangible que les services de HXZA restent les meilleurs du marché. Le fait d’avoir la certification ICoCA en main en tant que norme maximale volontaire, au-delà de la norme ISO 28007, ajoute à notre plate-forme de pointe une crédibilité et un professionnalisme que les clients ne peuvent trouver ailleurs. Cela a ouvert de nouvelles opportunités pour HXZA au-delà de la Chine, car les clients internationaux, en particulier ceux d’Europe du Nord, comprennent et apprécient désormais la qualité de service améliorée de HXZA, qui est démontrée par la certification ICoCA.

Quant à la mise en œuvre de ICoCA dans la pratique, ce n’est un secret pour personne que l’industrie maritime dans son ensemble jouit d’une réputation épouvantable en matière de droits de l’homme, notamment dans le secteur de la pêche commerciale où HXZA est très actif. Le fait de disposer d’une stratégie et d’un système de gestion vérifiables en matière de respect des droits de l’homme, y compris la formation des opérateurs aux droits de l’homme et à ICoCA, peut exercer une influence positive de bonne foi dans ce secteur. Bien que nous soyons encore les seuls, nous espérons que nous ne sommes pas les derniers et que de nombreux autres CSP opérant dans le milieu maritime nous suivront et s’efforceront d’obtenir la certification de ICoCA pour prouver qu’ils accordent la priorité aux droits de l’homme dans cet environnement complexe.

Le secteur de la sécurité maritime a grand besoin d’une révision et nous pensons que la certification ICoCA est une méthode clé pour différencier les acteurs sérieux, comme HXZA, qui maintiennent un véritable programme de droits de l’homme pour soutenir la viabilité commerciale à long terme, des entreprises sous-qualifiées et non durables, criblées de dettes, qui se contentent de passer à la trappe avec les taux les plus bas. La preuve est faite, et les clients du secteur maritime en auront pour leur argent.

 

Au-delà de la certification, comment HXZA a-t-elle bénéficié de son appartenance à ICoCA ?

En plus d’avoir été nous-mêmes certifiés, ce qui a constitué une formidable réussite attestant de nos normes de qualité pour nos principaux clients, ICoCA nous sert de forum pour identifier et recruter des partenaires et des sous-traitants compétents, ce qui nous donne un niveau élevé d’assurance que les systèmes et les politiques de tous les partenaires sont à la hauteur des nôtres. Cela réduit notre propre risque, et par conséquent le risque pour le client, tout en augmentant les chances d’une relation commerciale fructueuse fondée sur une culture d’entreprise commune de conformité.

Nombreux sont ceux qui considèrent ICoCA uniquement comme un organisme de normalisation et de contrôle des normes. Toutefois, nous considérons le pilier industriel de ICoCA comme une plate-forme commerciale permettant de créer des réseaux avec d’autres entreprises partageant les mêmes idées, qui ont pour priorité commune d’intégrer la conformité et les droits de l’homme dans leurs activités, et qui s’engagent à respecter ces valeurs et à mettre en œuvre ICoC dans l’ensemble de leurs activités. Nous intégrons l’affiliation à ICoCA dans notre processus de sélection de partenaires ou de sous-traitants locaux étrangers et encourageons ainsi les CSP locaux du monde entier à envisager d’adhérer à ICoCA, à aspirer à la certification et à rechercher des opportunités commerciales combinées avec d’autres membres de ICoCA.