SIXIÈME RAPPORT ANNUEL DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

La sixième assemblée générale annuelle d’ICoCA a eu lieu à Genève, en Suisse, les 20 et 21 novembre 2019. Plus de cent membres, observateurs et clients du monde entier y ont participé. Les meilleures pratiques ont été partagées et les membres ont voté sur un certain nombre de décisions clés qui auront des implications importantes pour ICoCA dans les années à venir.

Jamie Williamson, directeur exécutif de ICoCA, fait une présentation lors de la plénière d’ouverture de l’AGA, le 21 novembre 2019

Nouvelle catégorie d’affiliés

Les membres ont voté en faveur de la création d’une nouvelle catégorie d’entreprises « affiliées » à partir du 1er janvier 2020. Les « affiliés » d’ICoCA ne sont pas membres de l’association, mais ils acceptent de fonctionner conformément au code, sont soumis à la surveillance de l’association et doivent remplir l’auto-évaluation annuelle de la société. Les affiliés ne sont toutefois pas tenus de respecter le même délai que les membres transitoires pour devenir membres certifiés d’ICoCA. Ce nouveau statut d’affilié garantit que l’Association inclut les entreprises de sécurité privée désireuses de démontrer leur conformité au Code mais qui ne sont pas encore prêtes à entamer le processus de certification ICoCA. Il a également été convenu de repousser la première date limite pour la certification ICoCA d’avril 2020 à décembre 2020 et de modifier les dates limites ultérieures au 31 décembre de la troisième année civile de l’adhésion transitoire. Cela donne donc plus de temps aux membres transitoires pour obtenir la certification ICoCA et permet d’aligner les dates limites de certification sur la fin de l’exercice financier.

Nouveaux membres du conseil d’administration

Suite aux élections, nous avons le plaisir d’annoncer que quatre nouveaux directeurs ont rejoint le conseil d’administration d’ICoCA comme suit :

  • Frédéric Chenais, Conseiller politique, Affaires économiques et droits de l’homme, Département fédéral des affaires étrangères, remplace Rémy Friedmann en tant que nouveau représentant de la Suisse et nouveau président du conseil d’administration
  • Cliff Johnson, procureur du Département d’État américain, remplace Kate Gorove en tant que nouveau représentant des États-Unis
  • David Hornus, fondateur de Corpguard, remplace Chris Sanderson en tant que nouveau représentant du pilier industrie – UK/Europe
  • Caleb Wenga, fondateur d’Usalama Reforms, remplace Joshua Loots en tant que nouveau représentant du pilier de la société civile.

Charlie Mayne a été réélu pour un second mandat en tant que représentant du Conseil de l’industrie représentant le « Reste du monde ».

Tous les membres sortants du conseil d’administration ont été remerciés pour leur travail et leur dévouement à ICoCA. Des remerciements particuliers ont également été adressés à Rémy Friedmann, qui s’est retiré de la présidence du conseil d’administration après avoir occupé ce poste pendant deux mandats au maximum depuis la création d’ICoCA il y a six ans. Rémy a travaillé sans relâche au nom d’ICoCA et le fait qu’il laisse l’association en bonne position pour les années à venir témoigne de ses efforts.

Rémy Friedmann, président sortant du conseil d’administration de ICoCA

Partager les meilleures pratiques

Parmi les points forts de l’AGA, il y a eu la séance plénière « Prévention de l’exploitation et des abus sexuels » : De la politique à la pratique », animé par Sorcha MacLeod, Marie Skłodowska-Curie Fellow et professeur associé, Université de Copenhague et membre expert du groupe de travail des Nations unies sur l’utilisation des mercenaires. Tina Tinde, conseillère en matière d’AESP, Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), a apporté un témoignage qui donne à réfléchir et qui montre un manque de progrès décevant au cours des décennies où elle a travaillé sur cette question. Elle a félicité ICoCA et ses membres d’avoir braqué les projecteurs sur cette question et d’avoir fourni un modèle à suivre pour les autres acteurs du secteur et au-delà. Deirdre Brown MBE, chef de l’unité de politique multilatérale, Direction de la politique multilatérale, Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni, a présenté le point de vue du gouvernement britannique. Les gouvernements, comme toute autre organisation, doivent s’attaquer de front à ce problème, et elle a souligné qu’une approche de tolérance zéro est le seul moyen d’éviter qu’une culture d’exploitation et d’abus ne s’installe. Andrew Farquhar CBE, directeur général de Garda World UK, a donné un aperçu pratique de la façon dont la Garda met en pratique sa politique en impliquant l’ensemble de la main-d’œuvre, et de la façon dont cela doit être inclus de tous, de l’équipe de direction aux gardes à la porte.

Parmi les autres points forts de l’AGA, on peut citer un panel sur « Le rôle des clients » : Vers une responsabilité partagée ». Au cours de cette session, les participants ont pu entendre des représentants des Nations unies, de General Electric et de Philip Morris International, qui ont tous passé des contrats avec des sociétés de sécurité privées et qui favorisent tous les membres de ICoCA dans leurs politiques d’achat. Un panel sur les « Tendances en matière de droits de l’homme : Perspectives de la société civile » a présenté les perspectives d’un certain nombre d’organisations de la société civile opérant dans différentes régions du monde.

Panélistes et participants à la conférence « Vers une responsabilité partagée – Le rôle des clients

Des photos de l’AGA sont disponibles ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.