PROFIL DES PILIERS – FORUM DES RÉFORMES DE L’USALAMA, KENYA

Nous avons interviewé Caleb Wanga, nouvellement élu au conseil d’administration d’ICoCA et coordinateur national du Forum des réformes d’Usalama au Kenya, sur le travail de son organisation et ses aspirations au sein du conseil d’administration d’ICoCA.

Pouvez-vous nous parler du travail du Forum sur les réformes d’Usalama ?

Le Forum sur les réformes d’Usalama est une organisation de la société civile (OSC) qui travaille sur des réformes plus larges du secteur de la sécurité au Kenya. Le Forum a été fondé en 2008 en tant que coalition d’OSC travaillant ensemble pour fournir des contributions sur la nouvelle constitution du Kenya qui a été promulguée en 2010. L’objectif de sa formation était de consolider les opinions publiques à inclure dans la nouvelle constitution. Il a ensuite été enregistré en tant qu’organisation en 2016. Les bureaux principaux d’Usalama sont à Nairobi, au Kenya

Comment et pourquoi le Forum des réformes d’Usalama s’est-il impliqué dans le secteur de la sécurité privée ?

À ses débuts, Usalama s’est concentré sur les réformes plus larges du secteur de la sécurité basées sur la nouvelle constitution. Usalama a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement pour orienter les réformes dans les secteurs de la sécurité publique et privée. Sur la base des nouvelles exigences constitutionnelles, le secteur de la sécurité privée était destiné à être réformé par une loi du Parlement qui a finalement été adoptée en 2016. En tant qu’OSC, Usalama a mobilisé la participation du public dans le processus d’élaboration de la législation afin de réaliser les changements nécessaires dans le secteur. De cette manière, Usalama s’est intégrée au processus de réformes visant le secteur de la sécurité privée.

Quel rôle les OSC jouent-elles dans ICoCA ?

Les OSC ont quatre grands rôles à jouer avec ICoCA. Premièrement, sensibiliser le public aux principes et aux normes d’ICoCA. Deuxièmement, contrôler le respect des droits de l’homme par le secteur. Troisièmement, mener des programmes de formation pour l’industrie et les OSC. Quatrièmement, mobiliser les gouvernements pour qu’ils fassent partie d’ICoCA.

Vous venez d’être élu au conseil d’administration d’ICoCA, alors qu’espérez-vous accomplir en tant que directeur du conseil au cours des trois prochaines années ?

Je suis reconnaissant de l’opportunité qui m’est donnée de siéger au conseil d’administration d’ICoCA en tant que représentant des OSC. Mes ambitions au sein du Conseil sont triples. Tout d’abord, j’aimerais voir un réseau d’OSC très dynamique dans le monde entier soutenir le développement d’une industrie de la sécurité privée responsable. Deuxièmement, j’aimerais voir les acteurs de l’industrie de la sécurité privée responsable jouer un rôle central dans la gestion de la sécurité dans différents pays et soutenir leurs gouvernements respectifs dans la fourniture d’une sécurité responsable. Enfin, j’aimerais voir d’avantage d’OSC rejoindre ICoCA et soutenir les initiatives de collecte de fonds pour l’organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.