PREMIER EXAMEN SUR LE TERRAIN AU GHANA

L’Association a réalisé sa première revue sur le terrain au Ghana. Au cours de la semaine passée à Accra et à Tema, l’équipe d’ICoCA a eu l’occasion de s’entretenir avec une série d’acteurs du secteur de la sécurité privée, notamment les sociétés de sécurité membres, les autorités gouvernementales, des diplomates de haut rang, des associations de sécurité, des entreprises clientes et des organisations de la société civile locale.

Avec plus de 240 organisations de sécurité privée terrestre et maritime en règle avec le ministère de l’intérieur, et avec potentiellement beaucoup plus d’organisations opérant au Ghana selon un récent rapport du groupe de travail des Nations unies, l’industrie de la sécurité privée est un secteur en croissance au Ghana. Il est également susceptible d’être rendu plus complexe avec la découverte de grands gisements de pétrole offshore au cours des dix dernières années et les inquiétudes suscitées par l’expansion de l’exploitation minière illégale (« galamsey ») dans certaines régions du pays.

Un certain nombre d’initiatives se chevauchant sont en cours pour renforcer la réglementation et la responsabilité des sociétés de sécurité privées au Ghana. Pour sa part, ICoCA, par le biais d’un engagement direct avec ses membres et d’autres sociétés de sécurité dans leurs environnements d’exploitation et avec les principales organisations de la société civile locale, développe une approche pragmatique et adaptée pour répondre aux préoccupations en matière de droits de l’homme liées aux activités des fournisseurs de sécurité privée. ICoCA se concentre sur la sélection et le contrôle du personnel et des sous-traitants, la protection des personnes vulnérables, la protection contre l’exploitation et les abus sexuels, et la formation du personnel.

Pendant son séjour au Ghana, l’équipe de ICoCA a également pris contact avec de nombreux clients de sociétés de sécurité privée afin de les sensibiliser aux efforts permanents de l’association pour améliorer les normes de sécurité et le respect du code de conduite international pour les prestataires de services de sécurité privée. Du point de vue d’ICoCA, il est particulièrement important de s’engager auprès des clients, car l’exercice d’une diligence raisonnable appropriée lors de la passation de contrats avec des sociétés de sécurité privées est l’un des facteurs clés pour maintenir des normes de sécurité minimales et réduire le risque de violation des droits de l’homme.

L’examen sur le terrain au Ghana s’appuie sur les missions d’ICoCA menées au Nigeria, au Kenya, en Tanzanie et en Irak au cours des années 2016 et 2017.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.